Hôpital d’Aurillac services Coronarographie et Pédiatrie Suite au préavis de grève reconductible déposé par FO, un accord vient d’être signé

, par Udfo15

Le 13 mai 2013 le syndicat Force Ouvrière de l’hôpital d’Aurillac déposait un préavis de grève reconductible, à compter du 18 mai, concernant les conditions de travail des agents dans les services de Coronarographie et de Pédiatrie de l’établissement.

Les points essentiels de la revendication portaient sur :

-  DEGRADATIONS DES CONDITIONS DE TRAVAIL.
-  ABSENCES DE REMPLACEMENTS
-  NON RESPECT DES PLANNINGS.
-  RAPPELS INCESSANTS DES PERSONNELS.
-  NON RESPECT DE L’AMPLITUDE JOURNALIERE.

Durant le préavis, la détermination des responsables du syndicat FO et la solidarité sans faille des personnels de ces services ont permis d’arriver à un accord avec la direction.

Lire l’accord ci-desous

PEDIATRIE :

Suite aux négociations, voici les termes de l’accord.

. La direction s’engage à ce que le contrat d’avenir recruté soit affecté à 100% en pédiatrie (ASH). . La direction confirme que le recrutement d’une AS sera effectué à compter de la fin du mois de mai 2013 (27 ou 28 mai) pour une durée d’un mois soit jusqu’à la fin du mois de juin 2013. . La direction confirme la mise en place d’un mi-temps AS du 18 au 31 mai 2013. . Il est en outre convenu entre les parties signataires du présent accord un engagement du strict respect des principes suivants : . Respect des délais de rappel des agents. . Respect des règles relatives à l’amplitude journalière de travail. . Engagement du respect des plannings et, dans l’hypothèse d’un changement du planning l’information sera directement effectuée par l’encadrement auprès des agents concernés.

Il est en outre convenu entre les parties signataires du présent protocole d’accord un engagement strict du respect de la « Charte du respect mutuel ».

CORONAROGRAPHIE :

Suite aux négociations, voici les termes de l’accord.

. La direction s’engage à ce qu’un personnel IDE soit positionné en remplacement du personnel IDE dont le départ est prévu le 31 mai 2013, d’une part avec le recours à des solutions de remplacement en interne, et pour le complément par l’appel à l’intérim, si la solution en interne n’est pas trouvée.

. S’agissant du régime de compensation des astreintes, la direction propose, par souci d’équité, d’aligner dans un premier temps le régime de compensation horaire des astreintes du personnel de Coronarographie sur celui qui est appliqué pour les personnels du Bloc Opératoire pendant les périodes de congés. Cet alignement sur le Bloc Opératoire constitue un plancher, qui ne pourra être remis en cause si l’activité de Coronarographie devait être appelée à diminuer après une période sensible d’augmentation depuis plusieurs mois.

. Il est, en outre, convenu entre les deux parties qu’une nouvelle réunion sera organisée lors de la dernière semaine du mois de juin, à procéder à un ajustement éventuel du dispositif afin de le rendre plus favorable au personnel du service de Coronarographie, en fonction de deux critères.

. Le premier sera l’analyse de la progression de l’activité de Coronarographie sur le premier semestre de l’année 2013, comparé aux données de l’année 2012, afin de pouvoir évaluer l’augmentation de la contrainte et de la pénibilité pesant sur les personnels de l’unité de Coronarographie (avec notamment le nombre de déplacements pendant l’astreinte avec journée de travail le lendemain).

. Le second critère consistera à comparer le régime de compensation des astreintes en vigueur au Centre Hospitalier d’Aurillac avec celui mis en place dans des unités de Coronarographie comparables à celle du Centre Hospitalier Henri Mondor d’Aurillac.

. En outre, les deux parties conviennent que lors de cette réunion d’évaluation sera aussi abordé la question de l’éventuelle extension du dispositif aux congés de Toussaint, étant entendu que cette réflexion ne pourra se concevoir que dans une logique d’établissement, c’est-à-dire concernant autant les personnels du service de Coronarographie que ceux du Bloc Opératoire.

. La direction s’engage à procéder à une remise à plat de l’organisation des moyens matériels mis en place dans le Centre Hospitalier pour contacter les personnels d’astreinte, et à proposer au personnel du service de Coronarographie des solutions équivalentes à celles mises en vigueur pour les professionnels concernés dans les autres services soumis à régime d’astreinte, et ce conformément à la règlementation précitée.

NOUS TENONS A PRECISER QUE LES PERSONNELS DE CES DEUX SERVICES ONT ETE SOLIDAIRES DANS L’ACTION DURANT TOUTE LA PERIODE DES NEGOCIATIONS, ET QUE CE SONT EUX QUI ONT DECIDES DE CESSER LE MOUVEMENT AU VU DES RESULTATS OBTENUS LORS DES NEGOCIATIONS. CES DERNIERES ONT ETE MENEES PAR : PHILIPPE MONTIER SECRETAIRE DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE SANTE DU CANTAL, ET FRANCIS SWOLARSKI SECRETAIRE GENERAL DU SYNDICAT DU CH D’AURILLAC.